Change Location & Date

CÉRÉMONIE DE SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LE SECRÉTARIAT DE LA ZLECAF ET LE SECRÉTARIAT DU MAEP

APRM

Car description

News

USAID is thrilled to announce our participation in @APRMorg which is held for the first time in Egypt! The event focused on the agility and resilience of the African countries post COVID-19 and is a self-monitoring mechanism that aims to foster good
governance.

3

Want to learn more about strategic planning and foresight in Africa in response to #COVID19? Join @UNDESA, Resident Coordinators Office and @APRMorg webinar 8 December 8AM EST.

Register now https://bit.ly/REWAFR2

Load More...


CÉRÉMONIE DE SIGNATURE DU PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE LE SECRÉTARIAT DE LA ZLECAF ET LE SECRÉTARIAT DU MAEP

PUBLISHED BY: APRMPOSTED: 12-11-2021

Le vendredi 5 novembre 2021, S.E. Le professeur Eddy MALOKA, directeur général, Secrétariat continental du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) a rejoint S.E. Wamkele MENE, secrétaire général du secrétariat de la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) au secrétariat de l’AfCFTA à Accra, au Ghana, pour signer un protocole d’accord (MoU). Le partenariat entre ces deux institutions de l’UA garantira que les objectifs mutuels et la vision partagée énoncés dans le protocole d’accord seront atteints pour le bénéfice et le développement du continent.

Wamkele MENE, a souhaité la bienvenue au Professeur Eddy MALOKA et à sa délégation du MAEP, y compris ceux en ligne, au Secrétariat de la ZLECAf. Il a souligné que le Secrétariat de la ZLECAf et le Secrétariat continental du MAEP partagent des aspirations communes ancrées dans la coopération et la nécessité de créer des institutions dirigées et détenues par les Africains.

Il a noté qu’en effet, le Secrétariat de la ZLECAf a beaucoup à gagner à établir des liens formels avec son organisation sœur (Secrétariat continental du MAEP) à travers ce protocole d’accord. « Le MAEP est en place depuis près de deux décennies, et je comprends et j’espère avoir raison, que le pays hôte du Secrétariat de la ZLECAf, le Ghana – qui a été le premier pays à se soumettre à un MAEP, a aidé de plusieurs manières à façonner les règles du MAEP. De la même manière, le Ghana soutient activement la création du Secrétariat de la ZLECAf en tant qu’institution africaine solide », a-t-il déclaré. a en outre informé l’assemblée que l’objectif du protocole d’accord est de collaborer à la mise en œuvre des mandats respectifs des deux parties, y compris l’harmonisation des efforts conformément aux politiques et pratiques conformes aux valeurs, codes et codes politiques, économiques et de gouvernance d’entreprise convenus. normes et pour atteindre des objectifs mutuellement convenus. Voici quelques-uns des projets sur lesquels les deux parties ont convenu de collaborer ;

  1. Mise en œuvre des plans stratégiques et priorités des deux institutions, en relation avec la revue des politiques et pratiques des pays africains dans le domaine spécifique du développement socio-économique ainsi que de la gouvernance en général.
  2. Participation aux activités et missions relatives aux processus d’examen de pays qui peuvent être organisées par les deux institutions.
  3. Développer une méthodologie et des outils pour l’examen des politiques et pratiques nationales dans les domaines de la politique commerciale et de la gouvernance en général.
  4. ré. Renforcer la portée et la capacité des deux institutions aux niveaux national, régional et continental pour un examen amélioré et à plusieurs niveaux de l’Accord instituant la ZLECAf et ses instruments associés ; et
  5. D’autres activités qui peuvent être convenues de temps à autre.

Il a en outre souligné que les deux institutions exécuteront les tâches décrites dans le protocole d’accord selon des modalités qui permettraient une exécution optimale, telles que :

  1. Appui technique et conseil, y compris le détachement de personnel.
  2. Coproduction de rapports et d’études.
  3. La mise en œuvre du programme relatif à la réalisation des mandats principaux respectifs des Parties, y compris la conduite d’examens par pays en particulier sur la politique et la performance commerciales et sur la gouvernance en général ; et
  4. Accès réciproque aux données, informations et analyses menées par chaque Partie au profit de l’autre Partie.

Dans ses propos, S.E. Le professeur Eddy MALOKA a exprimé sa gratitude au bureau du secrétaire général et chef de cabinet pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé ainsi qu’à son équipe lors de la signature du protocole d’accord, dans un esprit de soutien mutuel pour que chaque partie réalise son mandat principal.

l a noté que le succès de cette collaboration, en particulier le développement de l’outil de S&E et d’autres activités, nécessite de larges consultations avec les États parties de la ZLECAf, les structures du MAEP et les États membres. L’objectif est de créer l’appropriation et l’inclusivité ainsi, de ne laisser personne de côté.

a conclu ses remarques en réitérant la disponibilité constante du MAEP et son engagement total à soutenir le secrétariat de la ZLECAf en mettant à disposition ses outils, processus et structures pour suivre et évaluer les efforts déployés par les États parties de la ZLECAf mettant en œuvre l’accord.

 


For inquiries please contact: Liziwe Masilela (Head of Communications APRM)
[email protected]

 

 

Default Equipment

  • Press Releases
  • Phone:

  • Email:

  • Pick Up:

    none

    12/03/2021

    12:00 AM

  • Drop Off:

    none

    12/04/2021

    12:00 AM

Change Location & Date
css.php